L’hiver, bien plus que du froid et de la poudrerie.

L’hiver, bien plus que du froid et de la poudrerie.

Nous sommes à quelques jours du solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année, nuit annonçant malgré tout, le triomphe prochain de la lumière sur les ténèbres.

Ne vous y trompez pas, au cœur de cette longue nuit, dans le silence de la terre endormie, les semences entendent déjà l’appel du renouveau qui s’annonce tout doucement. Cette période du « grand Yin », nous invite en tant qu’humain, à l’apprentissage de l’humilité, à un retour à la simplicité et à l’essentiel.

Cette phase où l’énergie est en profondeur, silencieuse, « utérine », nous invite à chercher en nous, la lumière intérieure qui nous manque si cruellement à l’extérieur. Le solstice qui s’annonce dans quelques jours nous rappelle que cette lumière nous cherche aussi.

Comment honorer le potentiel de cette saison hivernale

La raison pour laquelle, jeune homme, le Shiatsu m’avait tant séduit, était qu’à l’époque, le Shiatsu, de par ses aspects philosophiques et théoriques, répondait en grande partie à ma recherche de mieux-être et de sens. J’avais besoin de mieux saisir mon lien avec la nature et l’univers. La vision holistique que m’a alors offerte le Shiatsu guide encore aujourd’hui mes choix et ma perception des choses.

J’espère que la théorie ainsi que les applications propres au Shiatsu et à la MTC que je vous partagerai dans les lignes suivantes vous aideront aussi à utiliser au maximum les possibilités et avantages propres à cette période de l’année.

Plongeons donc ensemble, si vous le voulez bien, dans ce que la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) a à nous proposer afin de bénéficier au maximum de cette période de l’année.

Dans la cosmologie orientale, la saison de l’hiver est représentée par l’élément Eau, source de vie et de ressourcement. Selon cette sagesse millénaire, les Reins et la Vessie correspondent à l’élément Eau et s’activent principalement en hiver, c’est donc le meilleur moment de l’année pour nourrir et soutenir ces deux méridiens couplés.

L’émotion qui reflète un déséquilibre dans le système des méridiens Rein/Vessie est la peur (qui peut se transformer en anxiété profonde), le manque de volonté, l’insécurité ou l’isolement. Ici, la peur n’est pas nécessairement négative, bien au contraire, elle peut être considérée comme une bonne chose, surtout quand celle-ci permet de prendre conscience du danger et par la suite de prendre les mesures nécessaires pour se défendre ou échapper à la menace.

Ces deniers mois, à cause de la Covid, nous avons tous eu notre lot d’insécurité et d’inconfort, la peur et l’incertitude ont été le lot de plusieurs d’entre nous. Ce stress continuel et son impact quotidien sur nos organismes représentent une raison de plus de bien prendre soin de l’énergie de nos Reins, ceci afin de s’assurer de bien « louvoyer » les mois à venir.

Une médaille a toujours deux côtés, lorsque l’émotion Eau est équilibrée, elle se manifestera sous la forme d’une solide volonté et d’une capacité à s’adapter au flux et aux exigences de la vie (Be water, my friend). C’est à cette capacité d’adaptation que vous invitent les suggestions suivantes.

L’hiver un mouvement vers soi

Selon la pensée orientale, il est grandement profitable d’utiliser la période hivernale afin de prendre du temps pour soi, de revenir « en soi » et de revenir à l’essentiel des choses.

Retrouver ce qui résonne en nous, prendre le temps de contacter notre monde intérieur, par des moyens tout simples tels que, l’écriture (journal intime), la rêverie ou encore des échanges nourrissants avec des gens qui ont notre confiance et notre estime.

Ces activités sont une invitation à sonder notre inconscient, à contacter nos besoins, afin de pourvoir par la suite, mieux y répondre. Nous reviendrons sur cet aspect d’introspection dans le paragraphe concernant le bilan personnel.

 Le développement personnel par le ménage ?

Sur un plan purement pratico-pratique, faire le ménage des tiroirs ou le rangement des armoires peut également être une bonne idée afin de soutenir l’aspect Eau en vous. En effet, la Vessie étant en lien avec l’aspect de « purification » et «dépuration», faire un peu de ménage intérieur (au sens propre et figuré) en cette période de l’année fait beaucoup de sens. Le ménage est d’ailleurs un rituel important dans plusieurs religions et cultures à travers le monde. Faire le ménage avec enthousiasme libérerait même des endorphines procurant ainsi relaxation et bien-être, alors pourquoi ne pas en profiter?

Une seconde façon d’honorer la saison hivernale et le solstice d’hiver

Une nouvelle année débutera tout bientôt, quel bon moment pour passer en revue le déroulement de celle qui se termine et faire un bilan de nos acquis ainsi que du chemin parcouru.

Qu’est-ce qui fonctionne pour moi, qu’est-ce qui ne fonctionne pas, comment faire des choix plus sains, être moins dans l’urgence de faire, mais plus en accord avec ce que je suis ou ce que je désire.

Faire ce type de bilan, vous invite à regardez sereinement les différents aspects de votre vie: le travail, les relations, la créativité, les aspects spirituels et physiques, la famille, les amis, vos apprentissages, vos succès et surtout les leçons que vous avez faits vôtres.

Voici comment procéder : estimez sur une échelle de 1 à 10, le degré de satisfaction que vous retirez de chacune des sphères ci-haut mentionnées. Par la suite, ayant pris conscience de vos forces et vos besoins, pourquoi ne pas vous donner trois objectifs propulsants pour la nouvelle année qui s’annonce. Un objectif sur le plan mental, un second sur le plan physique et un dernier concernant l’aspect émotif. Ce qui est génial avec ce type de démarche, c’est que vous entamez la nouvelle année en bâtissant sur vos acquis de l’année précédente, alors vous êtes déjà en route, il ne s’agit que de soutenir ce qui nourrit déjà votre mouvement de vie intérieure. Soyez créatif et ayez confiance en votre sagesse intérieure.

En terme de MTC, le stress, le surmenage et les demandes multiples du quotidien, peuvent affaiblir le Jing* de vos Reins. Prendre le temps de faire un bilan personnel devient alors une belle occasion de délester de ce qui vous détourne de vous-même et de ce que vous êtes profondément, de ce à quoi vous aspirez. C’est faire en sorte que votre énergie de base, votre essence (Jing) soit utilisée à bon escient. Faire un bilan de fin d’année peut vous permettre d’apporter plus d’équilibre et d’harmonie à votre vie en vous indiquant les dimensions qui demandent à être modifiées ou bonifiées.

* Jing capital énergétique de l’individu.

 Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver!

Passer du temps à l’extérieur, tous les jours si possible, est également vital pour vous harmoniser avec le climat de la saison. Bien sûr, s’habiller de façon appropriée contribue à ce que cette activité soit agréable, surtout si comme moi, vous habitez au Québec, où la température moyenne à Montréal oscille entre –5 °C le jour et –14 °C la nuit!

L’hiver peut être tellement beau ! Par exemple, lorsque vous marchez après une chute de neige et que vous voyez les branches des arbres recouvertes de cristaux de glace rappelant des diamants qui brillent au soleil, c’est magique!

À l’extérieur, assurez-vous de rester au chaud, gardez vos Reins bien au chaud, par l’utilisation, par exemple, de la ceinture abdominale japonaise nommée Haramaki*. 

Cette ceinture traditionnelle, qui peut très bien être reproduite à la maison en utilisant une longue écharpe, maintiendra le bas de votre ventre et les lombaires bien au chaud durant les rudes mois d’hiver.

Pensez également à porter des bas chauds durant les journées plus froides de l’hiver, journées où le sol des maisons est naturellement plus frais. Le premier point méridien du Rein (Yu Sen) est à la base de vos pieds et, s’assurer de garder ce point au chaud est une bonne stratégie pour garder le reste du corps bien chaud également.

*Fait intéressant, l’Haramaki était à l’origine une grande ceinture large conçue pour abriter une plaque d’acier afin de compléter l’armure des samouraïs.

 Et enfin, en hiver, que la nourriture soit votre médecine!

L’alimentation durant la période hivernale est d’une grande importance afin de préserver l’énergie Yang du corps. Y inclure les aliments suivants, soutiendra l’énergie de vos Reins et vous aidera à passer un hiver plus agréable.

Aide-mémoire tout simple, les aliments qui soutiennent les méridiens du Rein et de la Vessie, sont souvent de couleur noire ou foncée, pensez aux graines de sésame grillées, aux algues (hijiki, aramé, nori, wakame, kombu), aux haricots adzuki, aux haricots noirs et rouge (kidney beans en forme de rein), aux grains entiers: sarrasin, riz noir, seigle, avoine, quinoa, millet.  Les châtaignes, les baies de goji, les mûres, le céleri, les asperges et la racine de bardane. 

Les aliments salés comme le miso, le tamari, le vinaigre de prune umeboshi (purée de prunes salées) sont également très bénéfiques. Une autre suggestion est de remplacer le sel de table raffiné, par du sel de mer (celui de la Bretagne est excellent), car le sel de mer (Yang) aide à attirer l’énergie vers l’intérieur, ce qui est tout à fait en accord avec les demandes de la saison. Le gomashio, un condiment composé d’un mélange de sésame grillé et de sel marin est un excellent substitue à l’utilisation exclusive du sel.

Si vous avez trop froid, vous pouvez ajouter progressivement des épices «réchauffantes», par exemple, le clou de girofle (un bon thé chaï), le fenugrec, le fenouil, l’anis étoilé, le poivre noir, la cannelle (vin chaud à la cannelle), les oignons, l’ail et les échalotes.

En ce qui concerne l’alimentation en hiver, pensez en termes de « comfort food », des mets cuits longtemps, comme des soupes, des mijotés, des ragoûts ou des rôtis cuits au four (la cuisson au four est un mode de cuisson Yang qui réchauffe l’organisme en période froide). Ces mets copieux et alléchants nourrissent l’esprit par une froide journée d’hiver.

Une conclusion optimiste! 

Dans quelque mois, l’hiver et ses jours froids seront balayés par le printemps et le retour de la chaleur du soleil. Les rivières se gonfleront à nouveau d’eau, par le dégel graduel de la neige. La nature reprendra doucement, après un long sommeil, ses activités multiples et variées. J’espère vous y retrouver dans quelques mois, en pleine forme, pour participer encore une fois à ce renouveau printanier, renaissance qui nous apportera l’envie de sortir, de prendre l’air, d’entreprendre des choses nouvelles et de se lancer dans de nouveaux projets. C’est un rendez-vous !

 

 

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *