L’énergie des Reins, une alliée précieuse pour faire face à l’hiver!

L’énergie des Reins, une alliée précieuse pour faire face à l’hiver!
Ce billet fait suite à la lettre au père Noël du shiatsu envoyée par Louis-Charles, bon début d’année cher collègue!

 

« Attendre d’être malade avant de se soigner, c’est comme attendre d’avoir soif avant de creuser un puits, ou attendre que la guerre soit déclarée pour forger les armes. N’est-ce pas bien tard? »

Nei Jing Su Wen, 300 av. J. C

 

Peu de gens appliquent quotidiennement cette saine recommandation : se reposer avant d’être fatigué et prendre soin de soi avant d’être malade. Si cet adage est valable pour nous, il l’est également pour nos clients, qui se présentent trop souvent dans nos bureaux après avoir brûlé la chandelle par les deux bouts et manifestant des signes évidents de fatigue et de surmenage.

Il est généralement admis que, comme société, nous travaillons plus d’heures qu’auparavant et que notre charge de travail a augmenté. Nos heures de sommeil ont, par contre, diminué de façon significative, alors que les effets négatifs du stress ont augmenté au point de devenir l’une des principales causes d’absentéisme au travail. Il est malheureux de constater que, de nos jours, le burnout et la fatigue chronique sont devenus tellement banals que plus personne ne se surprend qu’un collègue prenne un congé de maladie, le temps de refaire le plein.

La question de savoir comment gérer le stress et atténuer ses effets négatifs ne date pas d’hier. À cet égard, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) nous apprend que l’énergie des Reins est la source de l’énergie de tout l’organisme, et que sa vigueur est un gage d’une énergie abondante et d’une résistance accrue au stress et à ses effets négatifs. Cette notion est primordiale, car une déficience de l’énergie des Reins aura un impact direct sur notre capacité à gérer notre stress et à récupérer de ses effets négatifs.

En MTC, il est particulièrement important de soutenir l’énergie des Reins pendant la période hivernale, car c’est traditionnellement à ce moment de l’année que les Reins refont le plein d’énergie de sorte que l’organisme ait les réserves énergétiques nécessaires pour faire face aux besoins futurs. Paradoxalement, c’est souvent pendant l’hiver que la fatigue se fait le plus sentir, particulièrement dans les pays nordiques, où le froid et le manque de lumière nous jouent des tours.

 

De la théorie à la pratique

L’hiver, je reçois un nombre plus grand que coutume de personnes se plaignant de fatigue et de stress. Malheureusement, bien des gens n’ont pas le loisir de prendre le temps nécessaire pour refaire le plein d’énergie. Certains ne savent tout simplement pas comment soutenir cette fonction primordiale de l’organisme. Il est généralement aisé de déceler les gens souffrant d’épuisement. Ils démontrent souvent des signes cliniques facilement identifiables d’une diminution importante de l’énergie des Reins : fatigue générale, crainte du froid, faiblesse lombaire, urines abondantes, lombes et pieds froids, œdème aux jambes et baisse de joie de vivre et de libido.

L’une des choses importantes à faire pendant la saison hivernale, pour éviter un épuisement généralisé chez nos clients, est donc de soutenir leur énergie des Reins. Depuis quelques années, j’ai développé une stratégie extrêmement efficace pour y parvenir dans le cas où les méridiens Kyo ne répondent pas au mode de tonification habituel après deux ou trois séances.

 

Le cas de Simone*

Simone, une femme d’une quarantaine d’années, me consulte pour la première fois à la mi-décembre. Elle se plaint de fatigue, de lassitude, d’une digestion lente et de ballonnement. Après l’interrogatoire et ma lecture du Hara (Les régions de la Rate et des Reins étaient fraiches au toucher), je décide d’intervenir principalement sur sa Rate (Kyo) et sur Estomac, en plus de faire une polarité Est 36 et VC 12 afin de soutenir l’aspect digestif de l’élément Terre. Lors du rendez-vous suivant, je travaille encore sa Rate, qui est toujours Kyo, ainsi que son TR qui est également Kyo à la lecture du Hara. Lors de sa troisième visite, l’énergie de sa Rate n’étant toujours pas remontée, je décide d’intervenir principalement sur le méridien du Rein et de faire du moxa sur Re 7 et Ve 23. Je fais également un long travail sur les points Yu (Ve 13 à Ve 28) et trois passages sur le méridien de la Rate. Lors de sa visite subséquente, l’état de Simone s’est grandement amélioré et sa Rate est beaucoup moins Kyo. Mission accomplie!

* Nom fictif.

Soutenir l’énergie des Reins revient à tonifier l’ensemble de l’organisme et, par conséquent, les fonctions des méridiens Kyo. Comme l’énergie des Reins est la base de l’énergie de tout l’organisme, le Feu digestif de la Rate de Simone dépend grandement du Yang des Reins. Il est donc bénéfique de soutenir Ming Men (le Feu des Reins) afin d’alimenter le Feu digestif de la Rate. La plupart du temps, cette stratégie est extrêmement efficace. En soutenant l’énergie des Reins, notamment en utilisant le moxa, j’observe rapidement une nette amélioration de l’état du méridien Kyo dominant (la Rate, dans le cas de Simone).

En plus de tonifier le Rein en intervenant sur le trajet du méridien, j’utilise certains tsubos pour soutenir l‘énergie de base des Reins. Je pige, selon les besoins du client, dans les points suivants, seuls ou en polarité : Re 3, Re 7, Ve 23, Ve 52, VC 4, VC 5, VC 6, Est 36 et R/P 6. J’aime particulièrement la polarité Ve 23 et Re 7 pour tonifier le Yang du Rein. Quant au moxa, je privilégie généralement Est 36, Ve 23, VG 4 et la région lombaire dans son ensemble.

Il convient, en terminant, de noter que même si l’énergie des Reins est la source énergétique de tous les Zang Fu, n’importe quel organe peut s’affaiblir par lui-même, sans que l’énergie des Reins soit nécessairement en cause. Une Rate Kyo, par exemple, peut être due à une mauvaise alimentation, à un abus de sucre, au fait de manger en travaillant ou à des heures irrégulières, à de la rumination et des soucis excessifs, etc.

 

Conseil d’un vieux routier!

Comme « une once de prévention vaut mieux qu’une livre de guérison », il est conseillé de faire le méridien du Rein à chaque rencontre pendant l’hiver afin de soutenir l’énergie des Reins et de tout l’organisme. Je vous invite aussi à proposer à vos clients des petits changements qui peuvent faire toute la différence : manger des bouillons faits à partir d’os, limiter les produits froids ou glacés (les fameux smoothies, notamment!), protéger son bas de dos du froid et passer un peu de temps dehors pendant la journée, histoire de prendre un peu de soleil. Se coucher un peu plus tôt qu’à l’habitude est aussi très bénéfique pour soutenir l’énergie des Reins. Je vous invite également à prêcher par l’exemple en apportant ces changements dans votre propre vie! En terminant, voici une capsule vidéo sur le shiatsu en période hivernale. À voir ou à revoir. C’est, selon moi, un excellent complément au contenu de ce billet.

 

 

4 Commentaires

  1. Toujours d’une justesse inouïe.
    Merci Stéphane pour ce partage d’une simplicité et d’une richesse à la fois.

    Répondre
    • Merci Marie-Claude! C’est toujours un plaisir pour moi de savoir mes partages utiles et appréciés.

      Répondre
  2. Merci stephane pour ce texte enrichissant!! C’est toujours succulent de te lire….

    Répondre
    • Merci Marc-Antoine et reviens autant que tu le désires, c’est un plaisir de te savoir des nôtres!

      Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *