Le secret des déplacements harmonieux, une synergie dynamique! 

Le secret des déplacements harmonieux, une synergie dynamique! 

Partir de l’intérieur pour manifester à l’extérieur!

Depuis que j’ai offert le stage sur la posture l’été dernier à Pont-Aven en Bretagne, j’ai reçu de nombreuses questions et commentaires à propos de la bonne utilisation de la posture, et surtout du « comment poursuivre » l’exploration des déplacements abordés durant le stage, afin d’en faire un usage plus fluide et élégant, dans la pratique quotidienne.

Il est vrai que la facilité avec laquelle les thérapeutes chevronnés exécutent leurs manœuvres rappelle parfois une véritable danse, une chorégraphie qui inspire enthousiasme et admiration. Cette aisance et cette maîtrise du mouvement deviennent même parfois pour certains, un objectif à atteindre en lui-même.

Acquérir ce niveau d’esthétique dans l’application du Shiatsu est une aspiration tout à fait louable et peut même devenir une recherche technique très stimulante. La méprise pourrait par contre être de vouloir partir d’une perception extérieure à soi, de l’imitation d’un mouvement fait avec assurance et maîtrise observé chez quelqu’un d’autre, au lieu de partir d’une perception, d’un aplomb intérieur propre à vous-même. Il y a la possibilité ici de tomber dans la performance au lieu d’être dans l’expérience intérieure et personnelle de votre ressenti lors de l’exécution du mouvement. Inviter en soi aisance, souplesse et mobilité est très différent de reproduire ou copier les actions et façons de faire d’une tierce personne, peu importe l’habileté de celle-ci.

Il y a dans l’étude et l’exercice du shiatsu, surtout au début, des moments où il est nécessaire de reproduire ce que nous observons chez nos enseignants ou nos collègues plus avancés, mais arrive une conjoncture où l’évolution de la pratique personnelle doit être axée sur un retour attentif à soi.

Même si ça peut sembler évident, «personne ne bouge comme son voisin», nous sommes tous uniques. II est inévitable qu’à un certain moment, vous aurez à acquérir votre propre façon de faire et de vous exprimer à travers vos mouvements. Vous aurez à explorer comment faire en sorte que vos déplacements, vos techniques deviennent foncièrement qui vous êtes. Autrement dit, que vous trouviez par vous-même votre « couleur propre », votre façon toute personnelle d’habiter votre posture et de faire vos déplacements.images

L’application du shiatsu est à la fois très simple et incroyablement riche d’enseignements. Son utilisation repose sur quelques principes simples et cohérents. Pour le moment, je m’attarderai principalement sur trois de ces aspects que je considère primordiaux : la présence, la respiration et la détente/tonique.

Un des à-côtés très positifs de la pratique du Shiatsu est que celui-ci, si bien exécuté, est bénéfique autant au donneur qu’au receveur. N’est-ce pas remarquable qu’en tant que donneur, l’utilisation du Shiatsu puisse améliorer notre vitalité, notre concentration, notre dynamisme, notre souplesse et même notre mobilité ? La pratique du Shiatsu est donc une véritable « pratique de vie », qui permet de développer simultanément notre corps, notre mental et notre esprit. Donner des Shiatsu devrait donc être l’occasion de se faire du bien, de retrouver notre «axe central personnel» en revenant fréquemment à nous-même par la présence, la posture et la respiration.

Cet équilibre intérieur, cet axe central personnel, une fois acquis, pourra se manifester tout naturellement à l’extérieur de vous, par une plus grande fluidité et une aisance bienvenue dans l’exécution de vos mouvements et techniques.

Voici donc quelques points que je vous invite à considérer afin d’amorcer cette prise de conscience intérieure, qui améliorera systématiquement votre posture et vos déplacements à l’extérieur. Partir de l’intérieur pour manifester à l’extérieur est l’exploration fascinante à laquelle je vous invite.

J’ai inclus par thèmes quelques exercices d’intégration, questions de vous en donner encore un peu plus (l’une de mes règles personnelles). La bonne nouvelle est que ces exercices sont assez simples et peuvent s’intégrer très facilement à votre pratique actuelle. La mauvaise nouvelle est qu’il faut les pratiquer le plus souvent possible! C’est par une persévérance continue que vous progresserez de façon satisfaisante dans l’exécution de vos déplacements et l’acquisition d’une bonne posture. C’est donc un beau défi à relever!

L’importance de l’attention/présence

Même si la présence à soi est un sujet qui a été abordé maintes et maintes fois, il est utile d’y revenir ici, parce qu’elle demeure un premier pas essentiel vers l’acquisition d’une meilleure posture et la mise en place de déplacements assurés et harmonieux. Cette présence à soi est si importante qu’elle est la fondation même des autres aspects présentés ici.

Comme vous le savez sûrement, «être présent» est l’un des principes de base de la pratique du shiatsu. Malgré cela, il arrive trop souvent qu’avec le temps, nous tombions dans le piège de «faire» un shiatsu, d’être dans l’agir, sans vraiment considérer nos pensées ou la façon dont nous habitons notre corps durant nos interventions.

À la longue, par routine, on peut même tomber durant nos interventions en «mode automatique», ce qui enlève malheureusement toute possibilité de prendre conscience de nos comportements et habitudes. Nous perdons ainsi le contact avec notre posture, notre respiration et l’assise qui découlerait tout naturellement d’une saine présence à ces aspects.image (1)

ll arrive également que lors de nos rencontres thérapeutiques en shiatsu, nous soyons totalement concentrés sur les aspects extérieurs inhérents à notre intervention, c’est-à-dire le confort de notre client, l’état énergétique de ses méridiens, les aspects Kyo/Jitsu ou au relâchement de la tension musculaire sur laquelle nous intervenons. De par cette façon d’intervenir, nous sommes dans l’autre au lieu d’être à l’écoute de nous-même.

L’idéal est que votre intervention soit une danse continuelle entre la présence à l’autre et à vous-même. La clé ici est de «détendre» votre attention de vos actions extérieures et d’accroitre l’observation intérieure de votre respiration, votre aplomb et le confort que vous procure votre posture. Pour ce faire, je vous invite à prioriser régulièrement l’écoute active des messages de votre corps.

Exercice d’intégration de l’attention/présence dans vos déplacements et votre posture 

  • Durant vos Shiatsu, je vous invite à demeurer conscient en toute circonstance de votre posture et de votre respiration.
  • Avant la lecture du hara: soyez tranquille, le dos le plus vertical possible, le menton légèrement rentré pour étirer doucement votre nuque, soyez bien stable dans votre Hara.
  • Soyez attentif à l‘énergie globale de votre client, apprenez à prendre un recul à quelques reprises, afin d’avoir une perception globale de votre personne-cliente.
  • Entre les manœuvres, ponctuez avec des périodes de silence mental, revenez à votre posture, votre respiration.
  • Approfondissez l’expérience de ralentir, d’apprécier le silence et le calme en vous.

L’utilisation de la respiration abdominale contribue naturellement à accentuer la présence à soi et à la détente. C’est pourquoi ce sera le sujet de notre prochain paragraphe.

Une bonne respiration, élément primordial d’une pratique dynamique

Prendre régulièrement contact avec votre respiration pendant vos séances est un outil précieux pour percevoir votre état global et prendre contact avec votre posture. Ressentez comment «ça inspire et ça expire en vous»!

Vous verrez que prendre de profondes respirations est très efficace afin de détendre globalement votre corps. Respirez lentement, profondément, sans forcer quoi que ce soit, soyez simplement présent à votre corps.

Une respiration ample et fluide permet des mouvements amples et fluides, ce n’est pas plus compliqué que cela!

De plus, prendre soin de votre respiration vous permettra de mieux gérer votre niveau d’énergie pendant vos rencontres et soutiendra du même coup votre calme et votre clarté intérieure. Cette assise se reflètera ainsi sur la qualité de vos manœuvres. Lorsque votre esprit se concentre sur votre respiration, votre corps et votre esprit ne font qu’un et cela se traduit par une plus grande harmonie de votre posture et de vos déplacements.

Être présent et bien respirer sont donc essentiels afin de soutenir le travail de votre posture et de vos déplacements. Maintenant, il ne vous reste qu’à vous enlever du chemin (vouloir trop bien faire) et laisser votre corps se détendre, afin qu’il puisse bouger et se déplacer par lui-même, sans tension ni rigidité inutile.

Exercice d’intégration de la respiration et de vos déplacements 

  • Avant de vous déplacer ou d’amorcer une technique, inspirez, remplissez votre Hara de Ki! Redressez-vous, ouvrez le devant du corps! Soyez inspiré, dans le sens de vous laisser guider par ce qui se présente à vous.
  • En amorçant vos déplacements, expirez à partir du Hara et accompagnez votre mouvement d’un lâcher-prise et d’une écoute sans tension.
  • Globalement, invitez une expiration plus longue et profonde de façon à solliciter la branche parasympathique de votre système nerveux.

La détente, élément essentiel d’une posture vivante et de déplacements fluides  

Se détendre durant l’application du Shiatsu ne signifie pas nécessairement perdre son alignement et s’avachir! Au contraire, la vraie détente vient du fait que je suis bien «aligné», que chaque élément de ma structure supporte la globalité de ma posture. Ma tête, mon thorax et mon bassin sont alignés verticalement l’un sur l’autre et me permettent de me déplacer en gardant mon équilibre et mon aplomb. Cet équilibre et cette verticalité découlent de façon importante de ma présence au hara, et sont soutenus également par l’impact d’une respiration ample et rythmique.image

Une bonne posture, relaxe mais tonique, vous permettra d’être libre de vous orienter dans toutes les directions, vous assurant ainsi des déplacements fluides et harmonieux, ceci selon les besoins et spécificités de vos interventions.

Petite observation personnelle : très souvent lors de l’application du Shiatsu, les tensions et inconforts que l’on peut ressentir au niveau de la région lombaire sont souvent causés par un mauvais alignement de la posture. Par exemple, la tête penchée de façon trop prononcée vers l’avant peut contribuer à cette tension lombaire inconfortable. L’aspect positif est que cet inconfort peut être un baromètre de l’aplomb de votre posture. Si vous ressentez un inconfort ou une douleur au niveau lombaire, dites merci à votre corps et corrigez immédiatement votre posture. Vous serez étonné de l’impact immédiat de cet ajustement sur votre posture et votre confort.

Note : cette correspondance entre la nuque et les lombes est une notion de base de la pratique du Shiatsu, « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Correspondance Yin/Yang très utile pour comprendre la mécanique vertébrale du rachis.

Exercice d’intégration de la détente et de vos déplacements 

  • Vérifiez si votre position de départ est stable et solide.
  • Prenez une bonne respiration et faites un «scan » rapide de votre posture.
  • Relaxez les zones de tension en visualisant l’endroit tendu qui respire et se détend.
  • Avant de vous mettre en mouvement, visualisez le geste que vous souhaitez effectuer et voyez-le s’accomplir avec fluidité et facilité.
  • « Amusez-vous » ! Apportez une légèreté à votre exploration! Ne pas créer de tension en voulant se détendre!

Conclusion

Apprenez à prendre du recul durant vos interventions afin d’avoir une vue d’ensemble de votre posture et de votre aplomb. Soyez patient! Avec le temps et la pratique, vous prendrez confiance et apprendrez à prendre conscience de votre corps en étant ancré dans l’ici et le maintenant. Vous bougerez à partir de votre centre Hara tout en détente et en souplesse. Vous gagnerez également en fluidité et en force, tout en habitant dans un corps détendu et tonique à la fois. Vos Shiatsu deviendront des méditations en mouvement, une relaxation active, qui sera d’un grand bénéfice pour vous en soutenant la libre circulation du Ki dans votre organisme.

J’espère que ce blogue nourrira votre réflexion et votre pratique. Laissez-moi savoir si vous avez d’autres commentaires ou questions à propos de cet aspect important de notre art. Entre temps, je vous souhaite une posture et des déplacements débordant de Ki et de fluidité.

 

  • Merci pour les photos à Barbara Aubry (L’art du toucher,Paris)
  • Crédit photos: Christelle Monnerau

 

12 Commentaires

  1. Merci pour ce bel article. Ce travail de présence à soi m’est bénéfique pour l’ensemble de mes actions.
    Chantal

    Répondre
    • Merci pour votre partage Chantal, c’est vrai que c’est un aspect formidable du shiatsu, de pouvoir nous permettre un peu plus de conscience et de lumière dans notre quotidien. Et en plus, c’est renouvelable à volonté!

      Répondre
  2. Juste en lisant le texte je m’attardais à ma respiration et me sentais déjà plus détendue et plus ancrée (dans ma chaise ;)). Je prenais aussi le temps de mieux aligner ma colonne vertébrale du même coup. Ça fait tellement de bien cet article, ça incite à s’arrêter davantage à soi pendant notre pratique (et même pendant le quotidien de la vie) et à se recentrer (on oublie parfois). Merci beaucoup!

    Répondre
    • Bonjour Annick, je suis d’accord avec toi que la présence à soi, ça fait du bien! Heureux que cette chronique ait été un rappel, tout en douceur, de l’importance de cette attitude bienfaisante. Bonne continuité Annick.

      Répondre
  3. Merci pour cet article, Stéphane. Tout ceci résonne en moi et ne fait qu’un avec ma pratique du Shiatsu et aussi du Tai Chi Chuan. Même si cela demande rigueur et travail, je peux en constater les nombreux bénéfices.
    Merci pour ces partages et cette inspiration que tu insuffles au travers de ta présence et de tes articles.
    C’est avec le plus grand plaisir que je te reverrai au mois de juin.
    Bonne continuation Stéphane.

    Répondre
    • Merci David pour tes commentaires. C’est un grand plaisir de voir l’impact positif de ces partages sur notre belle communauté de praticiens et praticiennes. Il y a tant à apprendre et à faire, c’est stimulant!
      Heureux de savoir ta présence au stage de juin en Belgique, ça va goûter bon! 🙂

      Répondre
  4. Moi qui pratique la méditation zen depuis maintenant presque une trentaine d’années, je peux dire que cet enseignement est tout à fait dans l’esprit de la pratique de zazen (méditation zen). Les notions fondamentales de cette «pratique du corps et de l’esprit» qu’est le zen sont très bien exprimées dans la perspective de la pratique du shiatsu! Le shiatsu est bel et bien une méditation à travers le mouvement et la rencontre.
    Merci Stéphane!

    Répondre
    • Merci à toi Alain, pour le partage de ton expérience. Je crois tout comme toi, qu’il y a beaucoup en commun entre l’attitude méditative du zen et la pratique du shiatsu. Je suis également persuadé que la pratique de l’un peut grandement enrichir le second. La pratique de zazen est une belle avenue de découvertes et j’encourage tout un chacun à en faire l’expérience concrète.

      Répondre
  5. Merci beaucoup pour cet article très enrichissant! Je prends conscience de la grande importance d’être à l’écoute de soi! En fait, que ce soit dans notre pratique professionnelle ou dans nos relations, être à l’écoute de soi apporte une dynamique relationnelle tellement plus agréable.

    Répondre
    • Je suis d’accord avec vous Suzie, être à l’écoute de soi est la base afin d’être à l’écoute de l’autre par la suite. C’est le Yin et le Yang relationnel! 😉

      Répondre
  6. Bonjour,
    Merci Stéphane, je me suis tellement plongé dans l’article que j’ai donné ou reçu un Shiatsu virtuel pendant ma lecture.
    En fin de 3 ème année de formation je goûte cette saveur du shiatsu très souvent.
    Cette pratique de méditation en mouvement est particulièrement efficace. J’ai beaucoup évolué en 3 ans et je vous suis depuis quelque temps et toujours avec plaisir. Merci

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Sandra et bonne suite dans votre cheminement professionnel, gardez toujours votre belle motivation!

      Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *