Stage en Bretagne, juillet 2018

Stage en Bretagne, juillet 2018
Chargement de la carte ....

Date / Heure
07/07/2018 - 10/07/2018
9:00 - 5:00

Emplacement
Salle omnisports de Penanroz, Pont-Aven

Catégories


Kenbiki et mobilisations passives 

Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur.

Tao te King

Vous êtes-vous déjà questionné sur l’origine du nombre si important de tsubo localisés à proximité des principales articulations du corps humain ? 

La réponse à cette question est dans l’appréciation même de la structure des méridiens. Lorsqu’on regarde comment les textes classiques décrivent les méridiens et leurs trajets, on réalise rapidement que ces écrits utilisent souvent la comparaison entre le système des méridiens et la présence de l’eau dans la nature. On y retrouve fréquemment l’idée de rivières et de canaux, pour dépeindre les méridiens, de lacs profonds pour décrire les merveilleux vaisseaux et même d’un océan d’énergie pour désigner la région du Hara.

Dans la nature, l’endroit où la rivière courbe fortement se forme « un coude ». À cet endroit distinct, le courant y est naturellement diminué, ce qui permet l’accumulation graduelle de nutriments et l’éclosion d’une multitude de formes de vie, mais également, la rétention d’une quantité importante de sédiments. Cette description utilisant le mouvement de l’eau dans le cadre naturel, s’applique très bien au phénomène de la circulation énergétique des méridiens sur le corps, particulièrement lorsque ceux-ci croisent les articulations majeures.

En effet, à proximité des articulations, la circulation du Ki dans les méridiens a une tendance naturelle à ralentir sa cadence, à devenir plus lente. Ce qui entraine parfois une stagnation du Ki à l’emplacement précis de ces articulations.  La nature ayant bien fait les choses, elle s’est assuré de positionner à ces endroits stratégiques, un nombre accru de tsubo, assurant ainsi un maximum de stimulation afin de soutenir la libre circulation du Ki entre les membres et le corps.

Un autre mécanisme important afin de soutenir cette libre circulation du Ki tout le long du parcours des méridiens est qu’entre l’extrémité des doigts et le coude, ainsi qu’entre l’extrémité des orteils et le genou, l’énergie est plus superficielle et change fortement de polarité pour passer du Yin vers le Yang  et vice et versa. Ce changement de polarité est donc un autre processus fort utile afin d’assurer le dynamisme du mouvement énergétique dans l’ensemble du corps.

Cette forte polarisation explique pourquoi les tsubo de ces régions ont une si forte influence sur toutes les fonctions de l’organisme et peuvent être utilisés pour influencer positivement la circulation énergétique globale du corps.

Comment utiliser cette particularité des méridiens à notre avantage? 

Les mobilisations passives et le kenbiki des articulations sont des moyens simples et agréables de stimuler ces points d’énergie essentiels et de mobiliser ainsi la circulation du Ki, premièrement dans les articulations elles-mêmes puis, par la suite, par l’entremise du parcours des méridiens dans la globalité de l’organisme.

Par l’utilisation des mouvement doux et précis employé dans ces deux types d’interventionsvous serez en mesure d’utiliser le parcours des méridiens de façon plus globale et holistique.

Chaque rencontre ne devrait-elle pas être l’occasion de créer des changements bénéfiques et durables dans les structures physique et énergétique de nos clients?  L’utilisation des mobilisations passives et des Kenbiki sera un précieux atout afin de complimenter votre travail spécifique sur les méridiens et assurer ainsi une intégration maximum des bienfaits de vos interventions.

Une formation pratico-pratique! 

Cette formation de quatre jours vous permettra de développer une perception plus raffinée de l’impact de la circulation énergétique au niveau des articulations et une plus grande assurance dans vos interventions lorsqu’il est question d’améliorer la souplesse et l’amplitude articulaire chez vos clients. L’équation est simple: plus de mobilité articulaire égale une circulation énergétique plus fluide et un travail plus productif sur les méridiens.

Cette formation axée sur la pratique et l’intégration directe de la matière étudiée a pour objectif de vous initier à l’utilisation des mobilisations passives et des Kenbiki afin de les intégrer par la suite avec fluidité dans vos interventions en Shiatsu.

Que sont les mobilisations passives?

L’utilisation des mobilisations passives vise à augmenter l’amplitude articulaire des articulations par l’emploi de manœuvres douces et graduelles, ceci sans aucune participation volontaire du receveur. Il est important de réaliser qu’une articulation rigide est souvent le siège d’une diminution importante de la circulation énergétique et qu’il est avantageux d’intervenir le plus tôt possible afin d’éviter toute forme de chronicité.

Un fait important est que l’utilisation de ces techniques de mobilisation respecte en tout temps l’amplitude articulaire des receveurs et se veut habituellement indolore, ce qui en fait un complément idéal au travail sur les méridiens ou régions Jitsu souvent vulnérables aux interventions trop directes et vigoureuses. Même si le travail avec les mobilisations passives respecte en tout temps l’amplitude articulaire et est très agréable à recevoir, celui-ci agit en profondeur pour un effet durable.

Le résultat de ce travail articulaire est souvent un meilleur alignement des composantes osseuses, une plus grande mobilité globale et une meilleure circulation énergétique, sanguine et lymphatique.

Que sont les Kenbiki?

L’approche Kenbiki est considérée comme une composante importante du massage traditionnel au Japon. Elle consiste à utiliser des mouvements souples et rythmés composés de balancements, d’oscillations et d’étirements, visant la remise en mouvement du Ki stagnant dans les articulations et les structures anatomiques. Même si l’application des Kenbiki est très douce, elle entraine un relâchement en profondeur des tensions et raideurs corporelles, permettant souvent des changements profonds et durables.

Le Kenbiki ne travaille pas directement sur les méridiens mais sur les structures le long de leurs parcours. Son utilisation précède habituellement l’application du Shiatsu, mais celui-ci peut être utilisé à n’importe quel moment en cours de séance afin de bonifier l’effet thérapeutique recherché. Le système nerveux se calme, les muscles se décontractent et les tensions s’estompent, les trajets des méridiens se précisent et deviennent plus accessibles. Les Kenbiki sont un ajout formidable à toute pratique du Shiatsu, peu importe le style que vous pratiquez déjà.

L’utilisation des mobilisations passives et des Kenbiki est également une façon remarquable d’observer, par la réponse des structures aux mouvements initiés, où se logent les tensions et blocages, faisant ainsi de son utilisation un mode de lecture du corps très utile.

En résumé, l’utilisation des mobilisations passives et des Kenbiki vous permettra d’enrichir la variété de vos interventions et contribuera à rendre vos Shiatsu plus dynamiques et spécifiques aux besoins de votre clientèle.

Bienfaits des Kenbiki et mobilisations passives

L’utilisation combinée des deux approches permet les gains suivants:

o   Augmente la souplesse globale

o   Dénoue les tensions tissulaires

o   Relâchement, à la fois local et global

o   Redonner et/ou garder souplesse et amplitude articulaire

o   Contribue à une meilleure posture

o   Soulage un grand éventail de conditions articulaires

o   Améliore la circulation énergétique et sanguine

o   Facilite la préparation du travail sur les méridiens

o   Libère les tensions physiques et mentales

o   Revitalise le corps et l’esprit

o   Rééduque le système nerveux

o   Augmente le niveau d’énergie et de vitalité

 Matériel couvert

o   Chakra, méridiens et articulations

o   Relation entre les Chakras et les articulations

o   Le fœtus et les mouvements du Ki

o   Vaisseau Gouverneur, mer des méridiens Yang et réserve du Yang de tout l’organisme

o   Étude et pratique des Kenbiki et mobilisations passives en latérocubitus, antérocubitus et procubitus.

o   Laboratoire « d’écoute active » des structures anatomique et énergétique

o   Utilisation des Kenbiki et mobilisations passives comme mode de lecture du corps

o   Initiation au Kiatsu: Le shiatsu implique de presser la partie du corps affectée. Le but du kiatsu est d’envoyer directement le Ki dans la zone blessée et d’activer ainsi la force de vie y étant déjà présente

 

Informations

Lieu : Salle omnisports de Penanroz, Pont-Aven

Horaire : 9h à 12h / 13h30 à 17h

Coût du stage :

370 € pour règlement avant le 30 mai 2018

400 € pour règlement après le 30 mai 2018

Renseignements et inscription : Vonnick Le Berre 06 27 34 26 08, Shiatsu Arts et Culture, B.P 43 – 29930, Pont-Aven

http://www.shiatsu-arts-culture.com/agenda.html#anchor-forma-St-Vien

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *